Article mis en avant

Tout comme la pratique du skateboard, le poker demande des qualités physiques et mentales pour tirer son épingle du jeu et se démarquer de ses concurrents.

En effet, le skateboard dont l’origine est une planche à roulettes fabriquée par un surfer qui voulait un moyen rapide et gratuit de se rendre sur sa plage préférée pour surfer est issue de la rue et sa culture reste très proche de celle du poker qui a été créé en marge de la société puritaine.

Le skate a beaucoup de points communs avec le poker de par son origine américaine et son vocabulaire lié à la discipline qui est truffé de néologismes directement empruntés à l’anglais. Le poker possède aussi un vocabulaire très spécifique dont les mots comme check, all-in ou encore blinds sont tirés de l’anglais.

De plus, les joueurs de poker disposent de qualités assez proches de celles que possèdent les pratiquants de skateboard. Tout d’abord, la maitrise de soi est une qualité essentielle pour éviter de commettre des erreurs et montrer à son adversaire son hésitation ou l’enthousiasme d’avoir une main très forte. La maitrise de soi est un élément essentiel pour monter sur un skate car les chutes peuvent être terribles tout comme un joueur de poker pourrait chuter en perdant ses jetons.

Ensuite, le profil des joueurs de poker est souvent comparable à celui des skaters par leur rapidité de réflexion et la prise de décision que nécessite ces deux pratiques, par le calme et la sérénité qu’il faut avoir pour gérer au mieux sa prestation.